Département


Que sonnent les cloches et résonne le canon !
Un télégramme annonce l’armistice, le 11 novembre 1918

Que sonnent les cloches et résonne le canon ! Tel est le contenu du télégramme reçu le 11 novembre 1918 dans toutes les préfectures de France en provenance du ministère de l’Intérieur.

A la lecture de cette missive, on ne manque pas d’être surpris par le ton plus qu’enthousiaste de l’expéditeur, souligné par la répétition de l’adjectif « tous » : « toutes les églises de toutes les villes, de tous les villages, de tous les hameaux… ». Alors que les télégrammes sont habituellement concis et dépourvus de toute émotion, celui-ci déborde d’une allégresse qui s’est sans aucun doute communiquée au récipiendaire et s’est propagée comme une onde le long des couloirs de la préfecture, accompagnée d’un profond soulagement à l’idée que le fils, l’époux ou le frère serait bientôt de retour sain et sauf parmi les siens. Précédé de la mention « extrême urgence », le message est clair : il faut qu’absolument tous les Français aient connaissance de la bonne nouvelle. Mais quelle nouvelle ? Celle-ci est si évidente qu’elle n