Sites Amis

Précieuse horloge
Vente en viager d’une pendule à seconde et à quantième


Alors que nos vies sont rythmées par des horaires précis, l’horloge est devenu un objet quotidien que l’on ne regarde que pour l’information qu’elle nous donnera, à savoir : suis-je en retard ? Elle a envahi les façades des édifices publics, églises, mairies, gares, mais aussi l’intérieur des maisons particulières. Pour quelques euros, chacun peut se procurer son horloge. On y insère une pile et l’on soupire lorsque, quelques années plus tard, les aiguilles prennent du retard.

Il n’en allait pas de même à la fin du XVIIIe siècle. Objet de luxe, l’horloge était prisée autant, voire plus, pour le prestige qu’elle apportait à son propriétaire que pour sa capacité à donner l’heure. Seules les classes les plus aisées de la société pouvaient s’en procurer. L’intérêt de connaître l’heure à la seconde près était donc limité quand la majorité de la population vivait au rythme du soleil.

Par ailleurs, pour un maître horloger tel que Joseph Labussière, habitant d’Aurillac, la fascination provoquée par un mécanisme complexe et sans faille entrait également en ligne de compte. Joseph Labussière est en effet propriétaire d’une horloge exceptionnelle. Nous ignorons s’il l’a construite de ses mains ou s’il l’a acquise autrement, mais il s’agit vraisemblablement d’un objet très rare à Aurillac : « une pendule à seconde et à jour marquant le quantième du mois, allant seize jours sans remonter ». La description ne dit pas comment se présente l’horloge. Certaines possédaient plusieurs cadrans avec chacun une aiguille. Il semblerait plutôt que la pendule décrite ici n’ait qu’un unique cadran doté de quatre aiguilles. En plus des heures, des minutes et des secondes, la dernière aiguille désigne le jour du mois, le quantième étant indiqué sur un cercle inférieur ou supérieur à celui des heures. Ce mécanisme est assez récent puisque ce n’est qu’en 1686 que Christian Huyghens ajoute au centre du cadran, en plus de l’aiguille des heures, celle des minutes. Avec une autonomie de seize jours, le remontage est l’occasion de réajuster le quantième lors des mois pairs.

2020 10 1

En cette année 1783, sans doute Joseph Labussière a-t-il besoin d’argent. Il va alors trouver un moyen de se constituer un revenu : vendre sa magnifique horloge… en viager. L’heureux acheteur se nomme Jean-Pierre Lespinats de Boussac, seigneur de Boussac à Saint-Simon, officier du cinquième régiment des chasseurs. Bien que la vente passée devant notaire le 7 novembre soit « pure, simple et à jamais irrévocable », l’acheteur accorde à l’actuel propriétaire la jouissance de la pendule contre bons soins pendant sa vie entière. L’horloge n’est pas neuve car il est précisé que, bien qu’elle soit en bon état, le cadran est manquant. L’artisan s’engage à le réparer avant son décès.

L’horloge est estimée à la somme de 300 livres (prix équivalent à deux bœufs), payables par tranche de trente livres à chaque fête de Pâques jusqu’au décès de Joseph Labussière, que celui-ci intervienne dans un délai inférieur ou supérieur à dix ans. Comme pour tout viager, l’acheteur prend donc le risque de payer l’objet de ses désirs extrêmement cher si la vie de l’horloger devait se prolonger. Toutefois, Jean-Pierre Lespinats semble avide de posséder cette pendule car il fait introduire une clause particulière dans le contrat : « en cas que ledit sieur Labussière vint à être dangereusement malade », l’acheteur pourra se saisir de l’horloge et ne la restituera que lors de la convalescence de l’horloger !

Voilà un contrat intéressant pour les finances de Labussière, mais face à une telle convoitise, a-t-il vraiment dormi sur ses deux oreilles suite à cette vente ?

Merci à Lucien Gerbeau pour avoir repéré ce document

 

                                 E 33/34 
Illustration : Cadran d’une pendule à seconde et à quantième, XVIIIe siècle
https://www.villagesuisse.com/objets/pendule-xviiieme
Estimations d’après Avenel Georges, Histoire économique de la propriété…, Paris, 1894-1926 

     

signature LD

Venir nous voir

Calendrier d’événements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31