Accueil

Monument aux morts de Vic-sur-Cère
Trois nouveaux poilus honorés

 

 

A l’occasion du 11 novembre Aprogemere a suggéré à Madame Le Maire d’inscrire sur le Monument aux Morts 3 oubliés dont les noms figurent sur la plaque provisoire mise au pied du MAM : Amadou Diouf, Pierre Lacarrière et Pierre Plantin. Notre suggestion a été retenue et amplifiée.

Cette histoire a débuté lorsque nos adhérents « indexaient » les répertoires de conscrits du Cantal. En bas d’un répertoire figurait un dénommé DIOUF Amadou qui manifestement n’était pas né dans le Cantal.
L’obtention de sa fiche matricule confirmait qu’il était né à Dakar (à l’époque département français) et qu’il était garçon d’hôtel à Vic sur Cère. Dès le 24 août 1914, il s’engage dans l’Infanterie Coloniale et participera à la 1ère bataille de la Marne, Champagne, Ypres, bataille de l’Artois et 2ème bataille de la Marne. Il décède le 15 décembre 1915 à l’hôpital de la Charité à Paris de bacillose pulmonaire. Il est déclaré « Mort pour la France » le 25 décembre 1915.

Recherchant sur les diverses sources disponibles les noms de « vicois » Morts pour la France, deux autres ont été retrouvés ; l’un né à Vic, Pierre Lacarrière et l’autre né à St Flour mais résidant avec ses parents à Vic.
A partir de cet évènement, la Municipalité de Vic a souhaité monter une exposition dans laquelle chacun des Morts pour la France inscrit sur le MAM de Vic a été présenté par année de décès avec sa fiche matricule et sa fiche de décès d’après Mémoire des Hommes. Une carte de France montre par un lien le lieu de décès de chacun.

   

Le travail de recherche a été réalisé par M et Mme Camille et Christiane Barral, la réalisation de l’exposition a été faite par la municipalité
 

       
       
   

 

Venir nous voir

Imprimer

Calendrier d’événements