Nos Actions

Nos réalisations et manifestations
Les premières années

 

2006
         
    Les 4émes Rencontres Généalogiques du Cantal.
Jussac les 22 et 23 juillet 2006.
Cette manifestation ouverte à tous, des plus hésitants aux plus connaisseurs, reconnue pour sa convivialité, est bien plus qu’un forum traditionnel; c'est un rendez-vous régional très attendu.
40 exposants - conférences sur l'émigration des auvergnats en Espagne, Pays Bas et Espagne.
Animation en soirée : Spectacle son, lumière et pyrotechnie, proposé par le Comité d‘ambiance jussacoise : « Les gens d’ici… »,180 figurants, dans un spectacle de grande émotion et des moyens techniques inattendus, évoquant  la vie d‘un village au début du siècle dernier et ses émigrations vers la capitale.
 
    Généalogie et Génétique.
40 membres d'Aprogemere ont participé à une étude menée par des biologistes américains de l'université de Penn, sur la diversité génétique des populations en donnant un peu de leur ADN.
Les prélèvements et mesures biométriques ont eu lieu à Paris le 1er avril dans les locaux de la FNAA (Aveyron). Les résultats furent communiqués aux participants 6 semaines plus tard avec quelques surprises.
 

    Assemblée Générale du 25 février 2006.
Lieu : Bercy (Paris)
Une occasion pour tous les Parisiens de se retrouver avec quelques cantaliens qui ont fait le voyage.
 
2005          
   
Conférence sur une étude anthropologique
Marc Bauchet, thésard à l'université américaine Penn, présente les progrés de la génétique dans la recherche des diversités de nos ancêtres et des migrations humaines.
 
    Rencontre en Carladès le 11 juin. Des Marquis de Miramon aux Princes de Monaco.Visite du château de Pesteils dirigée par Madame de Miramon,  repas régional aux « Planottes » à Polminhac.L'après-midi sur le rocher de Carlat, l’origine et les mutations d’une propriété du 13 ème au 21 ème siècle.
   
2004
         
    Les 3émes Rencontres Généalogiques de la Châtaigneraie.
Arpajon sur Cère les 17 et 18 juillet.
Répondant à un engouement généalogique en plein essor, cette manifestation, d'accès gratuit, sans équivalent dans notre région, est très rapidement devenue un évènement attendu dans les milieux généalogiques.
35 exposants - conférences sur l'Heraldique, la Paléographie les villageois des villages de la Châtaigneraie.
Cette manifestation a été animée par le groupe félibre occitan, musique et danses, L'Occitane.
 
2003
         
    A la rencontre du Moyen-âge en Châtaigneraie.
Cette journée fut organisée le 19 juillet.
Le matin la visite du village médiéval de Marcolès suivi d'un repas comme dans ce temps, suivi l'après midi d'une visite de Montsalvy et d'une conférence sur les grandes familles du moyen-âge en Châtigneraie.
 

 
 
Voyage d'étude en Espagne.
La semaine du 3 au 9 novembre.
Cette réalisation faisait référence aux courants constants d'émigration saisonnière de nos ancêtres cantaliens, du XVIème au XIXème siècle, vers la Catalogne et la Castille, représentant une page sociale importante de l'histoire de nos familles, et que beaucoup d'entre nous ont rencontré dans leur généalogie auvergnate.
 

2002
         
    A l'occasion des Rencontres Généalogiques de Maurs, Aprogemere a ouvert un concours réservé exclusivement aux enfants et adolescent, de 11 à 16 ans.
Son but était de récompenser les meilleurs travaux de recherches généalogiques collectives, dans le cadre d'une activité scolaire, ou personnelles, dans le cadre d'un travail individuel
.

   
   
Les Deuxièmes Rencontres Généalogiques de la Chataigneraie 2002.
Maurs les 3 et 4 août.
28 exposants - atelier et conférence sur la Paléographie. Conférences sur les origines des habitants de la Châtaigneraie, les notables aurillacois.
En soirée Visite nocturne du centre ville de Maurs, avec animations historiques.
Intronisations par la " Confrérie de la Pétarine " - Résultat du concours et remise du prix accordé par Aprogemere, pour les jeunes ayant fourni le meilleur travail de recherches généalogiques.

 
 
  Confrérie de la Pétarine.
La Pétarine est une galette rustique faite en Châtaigneraie, uniquement avec de la farine de sarrasin, la farine du pauvre. On adjoignait à cette galette, les restes dont on disposait en cuisine : oignons, lardons, herbes, confiture ou miel.
Malgré sa rusticité, ce plat de base contribua beaucoup à l'alimentation et la survie, des populations décimées par les grandes épidémies ou les années de disette.C'est en cela que la Pétarine entra dans la culture gastronomique de la Châtaigneraie.
Son usage courant disparut petit à petit, avec l'accès aux produits alimentaires de meilleure qualité.
 


2001
         
    Tessières-les-Bouliès, là où tout a commencé.
Premières rencontres généalogiques de la Chataigneraie le 4 août.
Cette journée la première organisée dans le Cantal, s'adressait à tous les généalogistes soucieux de retrouver leurs ancêtres du Sud Cantal et Nord Aveyron. 30 exposants essentiellement du Cantal et de l'Aveyron - Conférence sur les origines et les évolutions des patronymes de la Châtaigneraie par l'institut des Etudes Occitanes d'Aurillac.
En soirée un Marché de Pays organisé par le comité des fêtes de Tessières a conclu cette journée.

  

 
    Le  14 avril, création de l'association Aprogemere (Association pour la Promotion de la Généalogie et de la Mémoire Régionale).
Membres fondateurs Marcel Andrieu, Charles Curot et Yves Marret.
 

 

<  Retour à la page précédente

Venir nous voir

Imprimer

Calendrier d’événements

Mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
5
6
7
8
9
12
13
15
16
17
20
21
22
23
24
27
29
30
31