Accueil

 

Les Pays

La Haute-Auvergne comporte plusieurs pays traditionnels, ces pays correspondent à une zone géographique, à un fait historique (ancien fief féodal), à l’usage des populations rurales et aujourd’hui à des divisions administratives (intercommunalité) qui dans la majorité des cas, ne respectent pas la tradition. 

  • Artense : plateau granitique entre la vallée de la Dordogne (limite des monts du Limousin), les monts du Cézallier et les monts Dore. Ce plateau est à cheval sur le Cantal et le Puy-de-Dôme.
  • Cézallier : en occitan Sejalèir, plateau granitique à une altitude comprise entre 1 200m et 1 550m, faisant la jonction entre les Monts du Cantal et les Monts Dore, bordé à l’ouest par l’Artense et à l’Est par la plaine de la Limagne. Ce pays est partagé entre le Cantal et le Puy-de-Dôme. 
  • Margeride : en occitan Marjarida, ce massif montagneux couvre la Haute-Loire, la Lozère et pour une partie l’est du Cantal. Le nom correspondait à une seigneurie dont le château localisé près de Védrines-Saint-Loup fut ruiné au XVe siècle. Ce nom fut étendu à l’ensemble du massif au XIXe et XXe siècle. La Margeride a été le théâtre des méfaits de la bête du Gévaudan (Lozère) au XVIIe siècle. 
  • Aubrac : plateau granitique situé sur le Cantal, l’Aveyron et la Lozère. La partie cantalienne porte aussi le nom de Caldaguès (pays de Chaudes-Aigues). L’Aubrac est une étape importante de la Via Podiensis, un des 4 chemins qui mène à Saint-Jacques-de-Compostelle. L’Aubrac est une terre conservatrice, cette région s’est opposée pendant quelques mois à la Révolution Française.
  • Planèze : plateau de basalte volcanique à l’est des Monts du Cantal. La planèze fut un pays (pagus) du temps des gallo-romains, puis un territoire sous les Mérovingiens. A l'époque Carolingienne ce fut une viguerie (juridiction administrative médiévale) dont la capitale était Valuejols (St Flour n’existait pas).

  • Brivadois : le pays de Brioude, petites plaines (limagnes) situées principalement en Haute Loire. La région de Massiac dans le Cantal en fait partie.
  • Châtaigneraie : en occitan Castanhau, cette région au Sud Ouest des Monts du Cantal, englobe le Veinazès, elle s’étend dans le Lot et au sud en Aveyron (la limite étant la vallée du Lot). Elle tient son nom du châtaignier. Dès le XVe siècle il est déjà fait cas de forêts de châtaigniers, le XVIIIe siècle correspond au pic de production des châtaignes, en 1890 la maladie de l’Encre puis celle du Chancre en 1920 auront raison de cette industrie.
  • Veinazès : Partie de la Châtaigneraie, le Veinazès est l’ancienne partie méridionale du vicomté de Carlat. Son nom est mentionné dès l’an 1324.
  • Carladez : ou Carladès, c’est un des 5 comtés Carolingiens de l’Auvergne (IXe siècle), puis vicomté Mérovingienne,  elle avait des droits et des usages particuliers, différents des coutumes d’Auvergne.
    Son extension maximale incluait la vicomté de Murat, le Veinazès et le Barrès (en Aveyron). Longtemps possédé par les vicomtes de Millau puis de Rodez; Louis XIII en 1643 érige la vicomté de Carlat auquel il a enlevé la vicomté de Murat en Comté du Carladès, qu’il donne à Honoré II Grimaldi, prince de Monaco pour le remercier de son alliance (traité de Péronne).
  • Barrès : ou Barrez, essentiellement en Aveyron avec une incursion dans le Cantal (région de Lacapelle-Barrès). Situé entre les rivières de la Goul, du Brezons et de la Truyère.
  • Xaintrie : en occitan Sentria, plateau granitique traversé par 3 rivières la Dordogne, la Maronne, et la la Cère. Essentiellement Corrèzien avec des extensions dans le Cantal et le Lot.
  • Mauriacois : C’est la région autour de Mauriac, entre les rivières de la Sumène et de l’Auze.
  • Monts du Cantal : cette région est incluse dans le parc naturel des volcans d’Auvergne. De nouveaux pays voient le jour par le biais des Communauté de communes : le pays de Salers, le pays de Murat, la Gentiane (canton de Riom-ès-Montagnes).
     

Cartographie

Table de Peutinger (12 ap. J-C)
La carte la plus ancienne - 12 parchemins faisant un ensemble de 6,82 m sur 34 cm : un réseau des voies romaines reproduit vers 1265 à partir d'une copie de l'an 350, certainement d'une carte originale de l'an 12 de notre ére. Le parchemin 2 concerne la bande centrale de la Gaule (voir la transcription).

Langvedoc (1631) par Willem Jansz Blaeu - Atlas Beudeker -Cette carte montre la partie Sud du Cantal (Extrait)

Duché d'Auvergne (1642) par Sr de Clerville - BNF-Gallica

Gouvernements Généraux Marche, Limousin, Auvergne (1753) par Sr Robert de Vaugondy - Extrait Haute-Auvergne.

Cartes de Cassini (XVIIIe)
La carte de Cassini ou carte de l'Académie est la première carte générale du royaume de France. Les levés ont été effectués entre 1756 et 1789 et les 181 feuilles composant la carte ont été publiées entre 1756 et 1815.
 


Cartes de Cassini de L'Auvergne
Un site pour télécharger les zones des feuilles sélectionnées en N&B.
Accès à la légende des cartes.


Carte de Cassini par feuille en couleur - Library of Congress (USA).
Les feuilles sont télechargeables au format jp2 (fichier de 15 à 20 Mb).
Repérage par numéro de feuille.
Utiliser le convertisseur Pixillion (voir rubrique Utilitaires) pour une conversion au format jpg (fichier 50 à 80 Mb).


Atlas Victor Levasseur (1856) - collection David Rumsey.

Carte du Cantal  (1870) dressée par le géographe Alexandre Vuillemin.

Cartes d'Etat-Major - US Army (1954)
Ces feuilles sont à l'échelle de 1/250 000 en couleur (fichier de 6 à 7 Mb). Télécharger Clermond-Ferrand (feuille 31-8) et Mende (feuille 31-11) pour la couverture du département du Cantal.

 

Aller à la Page Suivante
 

[Retour]

Venir nous voir

Imprimer

Calendrier d’événements